Collège Lycée Montaigne Paris Ministère éducation nationale
      • Le 11/05/2014
      • A LA FIN TOUT LE MONDE MEURT : Hamlet et ses réécritures contemporaines (le projet des élèves d'option théâtre)

          • "A LA FIN TOUT LE MONDE MEURT" : Hamlet et ses reflets

            (Projet de la classe d'option théâtre - Terminales/Premières)

            Reflet/réplique: Tel est le thème qui nous a été proposé cette année par notre partenaire, la Maison du Geste et de l’Image (MGI) et qui nous a conduits, après un temps d’exploration de différents textes proposés par les élèves, vers Hamlet, une pièce riche de reflets (qu’ils soient des homonymes, des doubles, des squelettes, des spectres ou des comédiens).

            Réécritures : Cet Hamlet de Shakespeare (dans l’adaptation et la traduction de Peter Brook/Jean-Claude Carrière), nous avons voulu également le confronter à ses répliques théâtrales, c’est-à-dire à de courts extraits de quelques-unes de ses réécritures contemporaines (Bernard-Marie Koltès, Howard Barker, Heiner Müller, Carmelo Bene, Alexis Fichet)

            Un jeu choral : comment incarner collectivement des personnages ? Comment permettre une circulation de la parole ? L’enjeu de ce travail choral était de parvenir à créer un spectacle dans lequel le corps soit impliqué de manière presque chorégraphique, de jouer physiquement le texte dit par quelqu’un d’autre et de développer l’écoute des partenaires.

          • P1200905.JPG