Collège Lycée Montaigne Paris Ministère éducation nationale
      • Le 02/06/2015
      • BEATRICE, DE L'INTERIEUR

          • PIQUANTE BEATRICE, D'Où VOUS VIENT VOTRE CARACTERE MORDANT ?

            (les élèves d'option théâtre qui ont choisi de jouer Béatrice nous livrent ses pensées)

             

            Je ne ferai plus jamais confiance à un homme. Une fois, ça suffit. Plus jamais. Plus jamais ce sentiment d’abandon, de manque, cette impossibilité à être heureuse toute seule. Plus jamais de dépendance. Plus jamais cette impression d’avoir été trompée, ce sentiment qu’on n’a été choisie que pour son corps et pas pour son esprit, qu’on a été utilisée pour le plaisir d’un petit moment et puis jetée. A partir de maintenant je ne montrerai que mon esprit, un esprit tellement mordant qu’ils garderont leurs distances. (Léa)

            Cette apparence toujours joyeuse ? Oui c’est une couverture, bien sûr. Si je mords, si je fais mal aux autres par mon sens de la répartie, c’est que j’ai mal, moi. Mal pour ma cousine d’abord. Hors de question de me rendre dépendante d’un homme, de lier mon bonheur à lui, d’être rejetée qui sait ? (Marie B.)

            Etre maître de la situation, tout est là. Ne pas se laisser intimider, ne pas se laisser faire, se battre pour conserver sa place et son droit à la parole. (Adèle)

          • P1230067.JPG