Collège Lycée Montaigne Paris Ministère éducation nationale
      • Le 01/05/2014
      • PERPLEXE (Mayenburg/Bélier Garcia) : une mémoire de poisson rouge

          •  

            UNE MEMOIRE DE POISSON ROUGE (par Oriane)

            Sur scène, un aquarium rempli de poissons rouges. On le retrouve partout sur le plateau : dans les ballons en forme de dauphins, dans la projection des poissons sur les murs, mais aussi dans la véranda qui se trouve dans le fond.

            Ces ballons en forme de dauphin qui flottent au dessus de la scène et du public, les spectateurs se les passent, comme dans une passe à dix, ce qui crée une unité au sein du chaos du plateau. La présence de ces cétacés de plastique donne un air festif au salon, comme lors de la soirée « Nuit nordique ».

            Quand les acteurs se retrouvent dans cette véranda, ils ressemblant à des poissons qui seraient épiés par le public, comme des animaux en cage, prisonnier de regards perplexes. Mais ne serions-nous pas nous aussi dans l'aquiarium ?

            Au centre de l’espace, deux canapés. Sous l’un d’eux se trouve un immense tas d’immondices que l’on découvre progressivement. Cette poubelle est une métaphore de la vie de certaines familles, cachant leurs problèmes dans des endroits incongrus.

            Dans cette pièce, les accessoires ont la curieuse manie de bouger sans cesse. Une plante aux vagues airs de pieuvres, par exemple, passe de pièce en pièce. Elle me fait penser à l’étrange changement de rôle entre les acteurs : rien n’est stable dans cet univers, nous n’y avons aucun repère sûr.

             

            Durant la pièce, un meurtre à lieux. Le meurtre de qui ? Où ? Qui est le meurtrier ? On n’en sait rien. Eva reçoit un paquet annonçant que son mari a été enlevé. Dans le paquet se trouve une tête en plastique. L’important ici est le paquet qui reste tout le long de la pièce sur le plateau, soit au sol soit sur la table.

             

            Perplexe m’a beaucoup plu : c’est une pièce qui semble vivre d’elle même, sans metteur en scène et qui, au fond, reflète la vie.

          • PHOTO PERPLEXE.jpg