Collège Lycée Montaigne Paris Ministère éducation nationale
      • Le 05/10/2011
      • Par Annick BENOIT

      • Une belle trace, triste et lointaine, de Vanille

      • Rien ne s'oppose à la nuit - Delphine De Vigan

        Un titre qui laisse songeur... Rien ne s'oppose à la nuit, c'est une histoire de famille, l'histoire de Lucile, sa mère. Tragique, pourquoi ? Ce sont des épreuves à surmonter, beaucoup de choses dures comme la mort d'enfants ou les troubles psychiques. Delphine De Vigan nous dévoile tout ; elle met cartes sur table ; choquant ? Non, pour ma part ce côté honnête me laisse béate. Dès la fin du livre, une question m'est venue à l'esprit : Comment a-t-elle fait pour écrire tout ça ?
        Je pense tout simplement que c'est rassurant de laisser une trace. Dephine De Vigan nous laisse une belle trace, triste et lointaine.
        C'est à cette famille qu'on s'attache dès le début, tous ces enfants, ces sorties à la mer ; puis, en avançant, au fil des pages, des personnages vous choquent, découvrent une autre personnalité, un côté obscur, puis c'est tout ce côté de la famille entière qui apparaît. L'un après l'autre, les personnages prennent une tournure inimaginable : on a envie de les sortir de là, puis on découvre, peu à peu, un membre de la famille qui lui ressemble, c'est une famille peu ordinaire certes, mais une famille quand même, comme la nôtre, avec ses secrets, ses coups de gueule, ses traumatismes. Voilà, comme la trace qu'elle a voulue laisser de son histoire, Delphine De Vigan me laisse une marque, son empreinte, son histoire, dans un coin de ma tête. Un livre bouleversant et vrai, mon préféré sans doute.

        Vanille