Collège Lycée Montaigne Paris Ministère éducation nationale

Histoire

Notre établissement a aujourd'hui 130 ans.
La construction du Lycée Montaigne, dont la façade s'étend sur 205 mètres face au jardin du Luxembourg, commença dès 1882. L'emplacement retenu fut l'ancien verger du couvent des Chartreux, largement détruit par le percement de la Rue Auguste Comte et la construction de l'établissement et dont l'actuel verger du Luxembourg, face au lycée, constitue l'héritage.

L'architecte Charles Le Cœur  adopta pour cet édifice une conception à la fois fonctionnelle et harmonieuse, cherchant à rompre la monotonie des façades et des cours par la variété des pierres utilisées et par l'usage de la brique. Le Lycée frappe encore aujourd'hui le visiteur par l'harmonie de son hall et son jardin d'hiver.

Du Petit Lycée Louis-le-Grand au Lycée Montaigne.
Il ouvrit ses portes pour la première fois le 5 octobre 1885 . Il est désigné alors comme le "petit Lycée Louis-Le-Grand" et est dirigé par le proviseur du lycée de la rue Saint-Jacques. C'est seulement en 1891 qu'il obtient son autonomie et qu'il reçoit le nom de "Lycée Montaigne". Il accueille alors des élèves des classes primaires et élémentaires et les élèves des classes secondaires jusqu'à la 4e ; la scolarité se continue ensuite pour l'enseignement secondaire classique au Lycée Louis-Le-Grand, pour l'enseignement secondaire moderne au lycée Saint-Louis. Le Lycée comporte un internat.

Une structure en évolution constante.
Les effectifs ne cessent de s'accroître : 413 élèves à la rentrée de 1885, plus du double (861) vingt-cinq ans plus tard en 1910, puis le quadruple au bout d'un demi-siècle (1653 en 1935), la structure générale du Lycée ne se modifie guère avant 1952 avec la disparition progressive des classes du premier degré.

A la rentrée 1968, un second cycle est ouvert avec des classes de Secondes A et B. Ce second cycle se développe les années suivantes avec des classes de Première et de Terminale puis par l'ouverture des sections scientifiques.

Enfin en 1983, le Lycée accueille deux classes de préparation aux écoles commerciales. Une troisième ("HEC B") est ouverte à la rentrée 1989, une autre à la rentrée 95.

Les effectifs qui s'étaient élevés jusqu'à 2478 étaient retombés en 1985 exactement au niveau de 1935, soit 1653 élèves. Ils sont de nouveau montés aux environs de 1900 élèves pour la période actuelle.

Le Lycée Montaigne à l'origine était un Lycée de garçons. Mais dès 1912, des filles sont admises dans les classes enfantines et la mixité introduite dans les classes "pilotes" dès 1957, puis dans les classes de 6e en 1963 et  s'étend progressivement à toutes.
 
espace



Les locaux réquisitionnés durant les deux conflits mondiaux.
Les deux guerres mondiales ont eu des répercussions sur la vie du Lycée Montaigne, sur son personnel et ses élèves, mais aussi sur les bâtiments.

A la fin de la première guerre, le Lycée a été transformé en hôpital pour les soldats américains.

Dès 1940, il est réquisitionné par les autorités d'occupation pour y installer les soldats de la "Luftwaffe". Durant ces périodes, les cours ont dû se dérouler dans divers locaux du quartier, et les élèves du Lycée Montaigne dont la scolarité s'est déroulée entre 1940 et 1944 n'ont pas pu connaître leur Lycée.

Une nécessaire restructuration des locaux.
La disparition de l'internat au début des années 50 a permis des réaménagements et la construction de nouvelles salles. Des ailes ont été surélevées vers 1950 (actuelles salles de Physique et de Chimie).

Mais cela ne suffisait pas, le Lycée ayant à l'origine été conçu pour 800 élèves. L'accroissement du nombre d'élèves et la multiplication des salles spécialisées (salles audiovisuelles, salles de travaux pratiques et d'informatique) rendait peu à peu nécessaire une profonde restructuration des locaux pour les adapter aux besoins pédagagogiques actuels.

Le Conseil Régional d'Ile-de-France et le Département de Paris décidaient à partir de 1992 une restructuration complète des locaux. Commencée il y a 13 ans, elle durera encore 3 ans. Un nouveau gymnase a été construit sous la cour du lycée. En 2004-2005, c'est le bâtiment E (salles d'arts plastiques et anciens gymnases) qui fait l'objet d'une restructuration intégrale. Le coût total des travaux s'élèvera à environ de 45 millions d'euros.